Bienvenue sur le site du
Syndicat CGT JCDecaux

VICTIME DE LA SOUS-TRAITANCE


Le 24 février 2020 dans Non classé par

Cliquez ici pour télécharger le tract

PUBLICITÉ EXTÉRIEURE :

LES AFFICHEURS

N’EN PEUVENT PLUS

Travailler dans les entreprises de publicité extérieure devient un véritable enfer : intensification des charges de travail, harcèlement au quotidien, sous-traitance, licenciements abusifs, chasse aux élus… STOP !

colleur-affiches-clearchannel

Clear Channel est le nouveau prestataire de la Ville de Paris (après Jean-Claude Decaux) pour l’affichage de son mobilier urbain. Un marché en réalité sous-traité à Derichebourg SNG et à une multitude d’entreprises, parfois des auto-entrepreneurs. Conséquence : une dérégulation du travail, 7 jours sur 7 jours et 24 heures sur 24, et une dégradation sans précédent des conditions de travail. L’accent mis sur le critère financier dans l’attribution du marché conduit à sacrifier l’humain et le social.

Par souci d’économie, Clear Channel France ne compte plus qu’à peine 200 afficheurs salariés, contre 350 sous-traitants. À Paris, aucun salarié de Clear Channel n’affichera ou n’entretiendra les panneaux de la concession. Parallèlement, l’entre- prise a été condamnée six fois pour harcèlement et discrimination ces dernières années, dont trois condamnations pour harcèlement moral en six mois. L’entreprise vient d’être condamnée pour atteinte à la santé d’un salarié qu’elle a licencié. Elle doit le réintégrer sous astreinte de 100 € par jour de retard.

Chez Derichebourg SNG, deux délégués sont menacés de licenciement pour avoir interpellé l’actionnaire durant une assemblée générale sur les salaires et les conditions de travail des salariés. Une salariée a été licenciée pour avoir participé à un rassemblement de soutien à ces deux élus pendant sa pause repas. Plus de dix militants CGT ont été licenciés en deux ans, notamment un camarade mandaté licencié pendant sa période de protection dont la réintégration par les prud’hommes est imminente.

Trop, c’est trop ! Pour l’exploitation du mobilier urbain de la ville de Paris, les organisations syndicales représentatives de l’affichage extérieur exigent :

  • l’amélioration de leurs conditions de travail ;
  • l’augmentation des salaires ;
  • la réintégration des sous-traitants ;
  • un dialogue social loyal ;
  • la mise en place d’une organisation du travail permettant de répondre aux exigences du contrat.

Aujourd’hui nous demandons à rencontrer les candidats à la mairie de Paris. Nous devons de toute urgence sortir de cette impasse sociale et humaine.

MOBILISATION DES TRAVAILLEURS

DE L’AFFICHAGE EXTÉRIEUR

VENDREDI 6 MARS 2020

8 h 30 : au siège de Clear Channel France, Boulogne Billancourt

11 h 30 : au siège de Derichebourg, Paris 12e

14 h 30 : à l’Hôtel de Ville de Paris

 



Laisser une réponse

octobre 2021
M T W T F S S
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031